Nouvelle découverte de Pierre Franchomme en Nouvelle Calédonie : l’huile essentielle de Sannantha virgata.

Nouvelle découverte de Pierre Franchomme en Nouvelle Calédonie : l’huile essentielle de Sannantha virgata.

  Pierre Franchomme

 (765)    (12)

  Dossiers huiles essentielles

Je  suis retourné récemment en Nouvelle-Calédonie pour poursuivre mes recherches sur la riche flore endémique de l’île, débutées il y a déjà plusieurs années. Et je vous propose de découvrir avec moi une petite merveille d’huile essentielle locale, celle d’une “fausse bruyère” de la Grande Terre, où elle est très commune : Sannantha virgata.
.

Un arbuste de la famille des eucalyptus et des myrtes

Comme son nom d’usage “fausse bruyère” l’indique, Sannatha virgata ne fait pas partie de la famille des éricacées comme les bruyères; c’est une myrtacée, auxquelles appartiennent également de nombreuses plantes aromatiques telles que les eucalyptus, les myrtes, le giroflier, le goyavier, le myrte commun ou encore le manuka.

Sannantha virgata se rencontre surtout au sud de la Grande Terre. Elle y prospère à l’état sauvage sur une grande variété de sols, et jusqu’à 1000m d’altitude.

C’est un arbuste buissonnant de 0,5 à 3 m de haut, avec des petites feuilles odorantes et des fleurs blanches caractéristiques des myrtacées, qui apparaissent au printemps ou en été. 

Ses feuilles et ses fleurs sont traditionnellement utilisées en infusion à l’odeur qui rappelle celle du romarin et aux propriétés diurétiques, sudorifiques et antirhumatismales. 
.

Sannantha virgata - arbuste

.

Une huile essentielle aux propriétés neuro-stimulantes anti-inflammatoires et antalgiques

La distillation de ses rameaux donne une huile essentielle d’une grande richesse en actifs aromatiques  : 190 molécules identifiées !

Celles-ci couvrent une large diversité terpénique : α- et β-pinènes (13 et 6,5 %), para-cymène (2 %), β-caryophyllène (13 %) et son oxyde (4,5 %), β-élémène (2,5 %), aromadendrène (5 %), (E)-calaménène (3,5 %) ; son profil bio-chimique se complète de très peu d’eucalyptol (≤ 5,5 %) et de quelques pour cents de globulol et de spathulénol, typiques des myrtacées.

L’huile essentielle de Sannantha virgata  peut par conséquent se rendre utile dans un large éventail de situations

C’est le cas surtout chez les personnes après la cinquantaine qui ont un besoin de neurostimulants et qui veulent se prémunir des troubles de mémoire. 

Ses vertus anti-inflammatoires et antalgiques en font un allié par voie cutanée contre les rhumatismes.

.

Conseils d'utilisation

Il est conseillé d'utiliser l’huile essentielle de Sannantha virgata :

- soit par voie nasale à l’aide d’un inhaleur de poche ou directement au flacon 2 à 3 fois par jour, 

- ou en perlingual, 1 goutte sur un carré de sucre de canne, 1 à 2 fois par jour.


Pierre Franchomme

.

AVERTISSEMENT

Les informations présentées dans cet article ne constituent pas une recommandation thérapeutique et ne remplacent pas la consultation d’un professionnel de santé. Elles ne conviennent pas aux enfants de moins de 6 ans, ni aux femmes enceintes ou allaitantes. Dans ces cas, demander l’avis d’un professionnel de santé. Par ailleurs, l’usage des huiles essentielles nécessite de vérifier au préalable leurs précautions d’emploi et contre-indications éventuelles. En cas de doute, consulter un professionnel de santé.

.

© Tous droits réservés 

 (765)    (12)