Super User

Les diverses catégories d'huiles essentielles

Les essences contenues dans les végétaux sont des substances naturelles précieuses, qui nécessitent tout un savoir-faire pour les extraire. 

Plusieurs méthodes permettent de les recueillir sous forme d’huiles essentielles (HE), dont les caractéristiques sont différentes : 

La distillation à la vapeur d’eau dans un alambic

La vapeur d’eau qui passe à travers la masse végétale disposée dans la cuve de l’alambic fait éclater les poches à essence ; celles-ci, libérées, se transforment en vapeur d’essence.

Les vapeurs d'eau et d'essence sont ensuite condensées dans le système de réfrigération (le condenseur) et le distillat recueilli dans l’essencier se sépare en deux phases, la phase huileuse surnageant à la surface de l’eau. 

L'huile essentielle de distillation obtenue – quelquefois rectifiée sur colonne ou par distillation moléculaire pour éliminer des substances indésirables ou améliorer la qualité olfactive ou biologique – est sensiblement différente de l'essence originelle, compte tenu de la formation d'artefacts durant le processus (par oxydation, isomérisation, hydrolyse) et de la dispersion de substances, non condensables, ou particulièrement hydrosolubles restant dans l'eau recueillie. Cette dernière prend le nom d'eau distillée aromatique, ou hydrolat.

  alambic
extrait CO2  

L’extraction au CO2 supercritique

L’extraction au fluide carbonique (CO2) à l’état supercritique, méthode relativement récente fournissant une huile essentielle à faible ou très faible fraction grasse (HE co2), soit d’emblée, soit après avoir éliminé la fraction grasse de l’huile aromatique (HA co2) obtenue avec certaines plantes (qui représente le totum des composés lipophiles végétaux).

Le dioxyde de carbone sous forme de fluide supercritique (état intermédiaire entre l'état liquide et l'état gazeux, obtenu en faisant varier pression et température selon des paramètres précis) est un solvant remarquable permettant d’extraire en douceur, sans les dénaturer, exclusivement les composés apolaires et lipophiles des végétaux, en général préalablement broyés à froid.

Le CO2 est un gaz naturel pouvant être capté sur des sources volcaniques ; il est non combustible, sans odeur, sans saveur et bon marché. Sa faible viscosité lui permet de pénétrer facilement le végétal, et sa faible température d’évaporation permet de l’éliminer totalement de l'extrait obtenu, et de le recycler en circuit fermé.

L’expression des zestes d’agrumes

L’expression des zestes d’agrumes (citron, orange, mandarine, bergamote, pamplemousse…), consistant à presser le péricarpe (enveloppe du fruit) pour récolter l'essence contenue dans les glandes schizolysigènes (poches sécrétrices), par un procédé mécanique. L'huile essentielle dite "d’expression" - aussi appelée "essence" car non modifiée biochimiquement par le processus - est obtenue après filtration et décantation, et reste colorée par les traces de pigments flavonoïdiques demeurant en suspension. Elle est de plus en plus souvent redistillée pour éliminer les furocoumarines phototoxiques présentes.

  orange douce
jasmin  

Les absolues florales

Les essences contenues dans les fleurs ne se récupèrent, sauf exception, que sous forme d’absolues florales, l’hexane et l’éthanol étant utilisés pour l’extraction et la purification, voire sous forme de pommades par enfleurage ou de macérats huileux.

 

La garantie d'un expert

 

Pierre Franchomme

Fidèles à notre démarche scientifique rigoureuse, notre laboratoire ne transige pas sur la qualité de nos produits. C’est la garantie de leur efficacité  au service de votre bien-être.


Nos huiles essentielles sont toutes authentiques, c’est-à-dire 100% naturelles et pures, complètes et non modifiées. Leur profil biochimique répond aux normes européennes et internationales en vigueur, voire pour certaines d’entre elles, à nos propres normes encore plus strictes.


Nous assurons la traçabilité des huiles essentielles depuis leurs sources en travaillant avec des producteurs dont nous connaissons personnellement le sérieux et les compétences. Nous veillons à les rencontrer et à  visiter leurs exploitations. Nous vérifions que tout est conforme à nos exigences : qualité du végétal, conduite de la récolte et de la distillation, type de matériel utilisé, conditions de conservation et de stockage.

Chaque lot d’huile essentielle fait l’objet d’une sélection rigoureuse et d’un contrôle de qualité minutieux. Celui-ci donne lieu à un certificat d’analyse téléchargeable pour chaque achat, précisant notamment l’origine, les caractéristiques physico-chimiques et les principaux composants aromatiques.

Sur chaque flacon, l’étiquette précise l’identification botanique de la plante - avec noms français et latin, et l’origine géographique. Elle est complétée par la mention de l’organe distillé et lorsqu’il y a lieu, par le chémotype (noté ct), dont dépendent les propriétés biologiques.

Nos spécialités « maison » sont basées sur les recherches scientifiques les plus récentes et conçues à partir de notre sélection d’huiles essentielles et végétales.

 

Les sources végétales

L’indication de la qualité propre aux sources végétales correspond à une demande justifiée de la part des consommateurs. Ainsi proposons-nous :

  • des HE issues de la récolte de plantes sauvages,

  • des HE issues de culture biologique, « HE BIO », notre laboratoire étant certifié par l’organisme ECOCERT,

  • des HE issues de culture traditionnelle, provenant soit de régions du monde pauvres où l’agriculture se fait encore selon des méthodes ancestrales sans emploi de produits chimiques, soit d’exploitations qui respectent les règles de l’agriculture biologique mais qui ne peuvent pas pour l’heure aller à la certification BIO.

  • des HE issues de culture conventionnelle, à défaut d’un autre type de culture.


Pour toute demande complémentaire concernant les produits en vente, n’hésitez pas à contacter Pierre Franchomme Lab en écrivant votre message via le formulaire de contact