L'Ayapana, un trésor créole

L'Ayapana, un trésor créole

  Pierre Franchomme

 (243)    (3)

  Dossiers huiles essentielles

Cette nouveauté chez Pierre Franchomme Lab est obtenue à partir d'une belle astéracée originaire du Brésil, et qui s’est répandue sous les tropiques : à la Réunion, aux Antilles, à  Java, en Inde … : Eupatorium triplinervis.

.

Un remède traditionnel

L’Ayapana fait partie des premières plantes de l’ÎLE DE LA RÉUNION inscrites à la pharmacopée française. C’est un arbuste aux longues et fines feuilles aromatiques et aux petites fleurs violettes, emblématique des jardins créoles. 

Les feuilles sont couramment utilisées en infusion pour lutter contre les maux de ventre, les diarrhées …, en cataplasme pour cicatriser, apaiser les démangeaisons et pour traiter les abcès, … 

.

L'huile essentielle reconnue pour ses propriétés médicinales 

La distillation des feuilles et des tiges fraiches donne une huile essentielle d’un beau jaune clair, à  l’odeur agréable, aux notes anisées, avec une sous note de fève tonka. 

Elle est composée presque uniquement de thymohydroxyquinone diméthyléther (environ 90 %), associé à  quelques coumarines (ayapanine, ayapine…).

L’huile essentielle est réputées pour développer de remarquables propriétés : 

- anti-microbienne (bactéries buccales et intestinales pathogènes, virus), 

- anti-parasitaire

- et surtout anti-inflammatoire, hépato-intestinales et hépato-protectrices,

- ainsi qu'à anti-spasmodique, en particulier sur l’ensemble de l’étage sous-diaphragmatique (gastrique, entérique, colique et génito-urinaire) et stimulatrice des sécrétions digestives.


L'Ayapana peut ainsi être mise à profit dans les perturbations de la microflore intestinale pouvant entraîner une perméabilité intestinale et son cortège d’effets associés.

Elle fait partie des actifs relevant des Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI), dont la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique. 

.

Comment en bénéficier ?

1 goutte d'huile essentielle d'Ayapana par prise dans une cuillère à thé d’huile d'argousier, à chaque repas, en observant une pause le week-end.

.

Précautions d’emploi

Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante et les enfants de moins de 6 ans. 

 (243)    (3)