La résine pure de copaïba, un trésor des indiens tupis

La résine pure de copaïba, un trésor des indiens tupis

  École Internationale d'Aromathérapie

 (538)    (8)

  Dossiers huiles essentielles

Un remède traditionnel d’Amazonie



Les indiens Tupis appellent « copaïba » le copayer, un grand arbre de l’Amazonie, dont le tronc exsude une résine qu’ils utilisent depuis des temps immémoriaux, en application externe, pour soigner les douleurs et les problèmes de peau.

On appelle cette résine, ou plus exactement cette oléorésine, “ Baume de Copaïba “ ou encore Baume de Copahu, Baume d’Amazonie et parfois huile de Copahu.

Elle se présente sous forme d’un liquide légèrement visqueux, de couleur jaune clair à orange clair. Il dégage une agréable odeur, légère, épicée et résineuse. 

.

copayer

.

Ne pas la confondre avec l’huile essentielle

Le Baume de Copaïba ne doit pas être confondu avec l’huile essentielle de Baume de Copahu, obtenue par distillation à la vapeur d’eau de l’oléorésine. L’oléorésine pure s’apparente plutôt à une huile végétale. Tous deux n’ont donc pas tout à fait les mêmes propriétés et s’utilisent différemment. Il faut donc bien s'assurer qu'il s'agit du bon produit en vérifiant le nom complet !



Un anti-inflammatoire, antalgique et régénrant cutané naturel

Comme l’huile essentielle, l’oléorésine pure de Copaïba contient des sesquiterpènes (béta-caryophyllène, alpha-humulène, alpha-copaène …) aux propriétés anti-inflammatoires et antalgiques. 

Mais de plus, l'absence de distillation permet de conserver les acides oléique et linoléique (oméga 6) qui participent au renouvellement et à la cicatrisation cellulaire, ainsi que les composés insaponifiables qui favorisent la régénération et la réhydratation de l’épiderme.

Conseil d'utilisation

À la différence de l’huile essentielle, le Baume de  Copaïba peut être utilisé non dilué, ce qui le rend très pratique. 

Voie cutanée :

- Entorse, foulure, tendinite, douleurs rhumatismales. Le Baume de Copaïba peut entrer dans la composition de nombreuses préparations aromatiques anti-douleurs, associé aux huiles essentielles d’Eucalyptus citronné ou de Gaulthérie par exemple.

- En cas de plaie qui cicatrise mal, on peut l’associer à l’huile essentielle de Tea Tree ou de Lavande, à raison de 20 gouttes de baume + 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle.


AVERTISSEMENT 

Les informations présentées dans cet article ne constituent pas une recommandation thérapeutique et ne remplacent pas la consultation d’un professionnel de santé. 

© Tous droits réservés

 (538)    (8)