Sclérodermie : des pistes à suivre

Sclérodermie : des pistes à suivre

  Pierre Franchomme

 (86)    (0)

  Dossiers santé

La sclérodermie est une maladie auto-immune rare et sérieuse. Elle se caractérise avant tout par un durcissement de la peau. Certaines huiles essentielles peuvent dans certains cas contribuer à atténuer les symptômes et soulager les douleurs.

 

Des symptômes localisés ou affectant l’ensemble du corps

La sclérodermie se présente sous plusieurs formes, de localisée et cutanée à généralisée et systémique, provoquant alors des troubles musculosquelettiques rappelant la polyarthrite rhumatoïde.

Elle se caractérise par une accumulation de collagène et un épaississement du tissu conjonctif, d’où une induration de la peau, voire de la paroi des petits vaisseaux sanguins et capillaires.

Ce processus pourrait être provoqué par une activation endothéliale avec notamment :

     - augmentation de l’expression des molécules d’adhésion endothéliales (les ICAM-1, etc.) ;

     - recrutement des lymphocytes T produisant nombre de cytokines pro-inflammatoires et pro-fibrosantes ;

     - augmentation de la production de collagène par les myofibroblastes.

Comme dans une majorité de maladies auto-immunes, une réactivation virale – à rechercher – serait une des causes de la sclérodermie, sur fond de perméabilité intestinale et de prédisposition génétique.

 

L’utilisation des huiles essentielles

L’aromathérapie apporte  aujourd’hui un certain nombre de ressources pour agir au niveau de l’inflammation et aussi des douleurs.

Voie locale :

     - des inhibiteurs d’ICAM-1, en particulier l’HE de Cabreuva (Myrocarpus fastigiatus)

     - des modulateurs des collagènes comme l’HE de Ciste ladanifère d’Espagne (Cistus ladaniferus), également réputé pour prévenir et traiter les chéloïdes ;

     - des vasodilatateurs par voie cutanée comme l’HE de Litsée citronnée (Litsea citrata)

 

                       Litsée citronnée                                                Ciste ladanifère                                                     Cabreuva

 

Et pour le soulagement des douleurs articulaires :

     - Baume antalgique à la Nigelle (le matin) : à appliquer sur les zones douloureuses

     - Baume anti-inflammatoire à la Myrrhe (le soir) : à appliquer sur les zones douloureuses

 

Voie orale :

     - dans le domaine de la phytothérapie : tisane de karkadé

 .

AVERTISSEMENT 

Les informations présentées dans cet article ne constituent pas une recommandation thérapeutique et ne remplacent pas la consultation d’un professionnel de santé.
Elles ne conviennent pas aux enfants de moins de 6 ans, ni aux femmes enceintes ou allaitantes. Dans ces cas, demander l’avis d’un professionnel de santé.
Par ailleurs, l’usage des huiles essentielles nécessite de vérifier au préalable leurs précautions d’emploi et contre-indications éventuelles. En cas de doute, consulter un professionnel de santé.

© Tous droits réservés

 (86)    (0)