L'huile essentielle de fleurs de girofle

L'huile essentielle de fleurs de girofle

  Pierre Franchomme

 (272)    (2)

  Dossiers huiles essentiellesCarnet de voyages  

Un voyage aromatique avec Pierre Franchomme dans le nord-est de Madagascar, à la découverte d’une huile essentielle précieuse, exclusivité de notre laboratoire : les fleurs de girofle.

Une huile essentielle différente de celle de clous de girofle

« Vous connaissez les clous de girofle et sans doute l’huile essentielle qu’on en retire. Elle est réputée pour ses vertus anti-infectieuses puissantes, surtout anti-parasitaire, et également antalgique, par exemple contre le mal de dents. Des propriétés liées à sa très haute teneur en eugénol. 

Mais en me promenant dans les plantations de girofliers de Madagascar, j’avais toujours été séduit par le délicieux parfum des fleurs des girofliers qui s’épanouissent en novembre-décembre en libérant un jet d’étamines. Une fragrance riche et nuancée que je ne retrouvais pas dans l’huile essentielle de clous de girofle, à l’odeur d’épice puissante et entêtante et à la saveur brûlante. 

En voulant retrouver cette fragrance d’origine après distillation,  j’ai été amené à découvrir une huile essentielle suffisamment différente, et de surcroit dotée de propriétés supplémentaires, pour que je l’appelle « Huile essentielle de fleurs de girofle » pour la distinguer de la classique « Huile essentielle de clous de girofle ».

champ de giroflier à Madagascar
Plantation de girofliers à Madagascar

 giroflier
 Jeune plant

                                                   


Un processus plus respectueux de la matière première végétale

Pour fabriquer l’huile essentielle de clous de girofle, on distille des fragments de boutons floraux soumis au préalable à un dessèchement intense au soleil, ce qui leur donne cet aspect de vieux clous qu’on connait bien avec l’épice. Pour l’huile essentielle de boutons floraux de girofle, ces derniers sont cueillis dès qu’ils commencent à rosir, puis seulement légèrement séchés pendant un mois, ce qui respecte mieux la matière première végétale. On les distille ensuite à la vapeur d’eau durant huit heures avec un rendement d’environ 15 %. 

botons floraux de girofle
Stade de la récolte en novembre-décembre

récolte de fleurs de girofle
Récolte de boutons floraux avant triage 


Séchage des boutons floraux
.

Une composition plus riche

A l’issue de la distillation, on obtient une huile essentielle dont le coeur est toujours constitué d’eugénol (environ 69 %), mais associé à 26 ±3 % d’acétate d’eugényle – soit le double du taux obtenu avec les clous ! On trouve aussi dans cette nouvelle huile essentielle un riche « saupoudrage » de plus d’une vingtaine d’autres esters (benzoates, salicylates, cinnamate, tiglate, etc.) et d’autres composés (cétones, acétophénones, lactones, phénol méthyl éthers, etc.). Sans oublier les 5 à 6 % de β-caryophyllène – le nom de ce sesquiterpène venant d’Eugenia caryophyllata, l’ancienne dénomination du giroflier, actuellement : Syzygium aromaticum.


.


Des propriétés supplémentaires pour des nouvelles utilisations

eugénol

L’eugénol
contribue aux propriétés anti-infectieuses remarquables de cette huile essentielle : antibactériennes à large spectre d’action, antivirales, antifongiques et antiparasitaires. 
Il concourt aussi à ses propriétés anti-inflammatoires (diminution de la production des espèces réactives de l’oxygène par les polynucléaires neutrophiles), immunostimulantes (augmentation des γ-globulines), antitumorales, neurotoniques …

De ce fait, l’huile essentielle de boutons floraux de girofle est fréquemment intégrée aux protocoles anti-infectieux, par exemple en cas d’infection de la peau (panaris ou mycose), d’infection digestive (gastro-entérite), urinaires (cystites chroniques) ou d’infection ORL (angine par exemple), où sa double action anti-infectieuse et anti-inflammatoire est très appréciable.
Elle permet de calmer les douleurs dentaires et de cautériser la pulpe dentaire par action locale.


acétate d'eugényle

L’acétate d’eugényle développe des propriétés antiagrégantes plaquettaires (DE = 15µM), anti-inflammatoires (diminution des prostaglandines pro-inflammatoires, DE = 3µM) et antispasmodiques.

L’huile essentielle de boutons floraux de girofle est par conséquent indiquée, à titre préventif, chez les personnes présentant des risques vasculaires cardiaques ou cérébraux.
Elle convient également aux personnes souffrant d’inflammation du côlon, en agissant à la fois sur la flore intestinale et sur la muqueuse intestinale, d’où son intérêt pour les maladies auto-immunes.
.


Voies d’utilisation

La voie orale admet 1 goutte par prise dans un peu d’huile végétale, ceci 2 à 3 fois par jour en cure d’une semaine de façon générale.
La voie cutanée peut s’utiliser, en dilution à 10% maximum (ou pure de façon très localisée, sur une zone de peau non lésée). »

.

Pierre Franchomme
.

AVERTISSEMENT 

Les informations présentées dans cet article ne constituent pas une recommandation thérapeutique et ne remplacent pas la consultation d’un professionnel de santé. Elles ne conviennent pas aux enfants de moins de 6 ans, ni aux femmes enceintes ou allaitantes. Dans ces cas, demander l’avis d’un professionnel de santé.
Par ailleurs, l’usage des huiles essentielles nécessite de vérifier au préalable leurs précautions d’emploi et contre-indications éventuelles. En cas de doute, consulter un professionnel de santé.

© Tous droits réservés

 (272)    (2)